La sphère respiratoire

La sphère respiratoire

 

Sa fonction est d’apporter au sang l’oxygène qui est ensuite réparti dans tous les tissus.

L’oxygène est nécessaire à la combustion des sucres qui, à son tour, génère l’énergie et la chaleur indispensables à toutes les réactions chimiques vitales de l’organisme.

La combustion des sucres fournit également du gaz carbonique, éliminé par l’appareil respiratoire.

1. Les fosses nasales jouent un rôle de filtre grâce à l’humidité de la muqueuse et aux poils qui tapissent l’entrée des cavités du nez.

2. Le pharynx se situe en arrière de la bouche et des cavités nasales. Il sert de carrefour entre l’air qui descend vers les voies respiratoires et la nourriture qui va vers les voies digestives.

3. Le larynx est une sorte d’entonnoir dont l’ouverture est contrôlée par l’épiglotte et qui communique avec le pharynx (vers le haut) et la trachée artère (vers le bas). Il renferme les cordes vocales.

4. Les bronches sont disposées comme les rameaux d’un arbre, se rétrécissant et se divisant jusqu’à former un réseau très serré aboutissant aux alvéoles pulmonaires.

5. Ces dernières forment le tissu du poumon et gèrent l’entrée et l’expulsion de l’air, assurant l’oxygénation du sang et le rejet du gaz carbonique.

Les affections respiratoires

Liées à une maladie infectieuse, une allergie ou consécutives à un refroidissement, elles affectent tout ou partie de la sphère respiratoire. Ces affections relèvent de la prévention et du traitement par les plantes. J’évoquerai celles sur lesquelles la phytothérapie exerce une action efficiente reconnue et significative.

1. Nez

. Catarrhes : cette inflammation des muqueuses est caractérisée par un écoulement nasal très important dû à une hypersécrétion.

. Rhume et rhume des foins : ils présentent des symptômes proches : éternuements intenses, écoulement nasal important, obstruction nasale plus ou moins rapprochée.

. Sinusite : inflammation des sinus, qui sont des cavités à l’intérieur des os de la face, tapissées de muqueuses. Les symptômes sont des douleurs dans les joues et au front, des écoulements aqueux ou purulents du nez.

2. Gorge

. Angine : inflammation aiguë du pharynx localisée aux amygdales et provoquant rougeurs et douleurs parfois accompagnées de plaques blanches et d’accès de fièvre.

. Laryngite : inflammation aiguë du larynx caractérisée par l’enrouement, voir l’extinction de voix, de la fièvre et une toux aphone.

. Trachéite : inflammation généralisée du pharynx.

3. Bronches

. Bronchite : affection liée à une atteinte infectieuse des voies aériennes supérieures. Elle est caractérisée par une toux sèche, puis grasse, cette dernière aidant à l’expulsion des mucosités.

. Asthme : maladie se manifestant par des crises au cours desquelles le patient respire difficilement (essoufflement) et ressent des troubles de la circulation et de la sécrétion bronchiale. La respiration est sifflante, bruyante et ralentie. Le phénomène est dû à une tendance anormale à la contraction des muscles situés à l’intérieur des parois bronchiques. L’asthme est très souvent lié à une ou des allergies et à la pollution de l’air.

4. Ensemble de l’appareil respiratoire

. Grippe : maladie à virus très contagieuse caractérisée par : courbatures, frissons, fatigue, céphalées, fièvre, toux, maux de gorge, nez bouché.

2 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×