L'appareil urinaire

L’appareil urinaire

 

Il est constitué d’organes ayant pour fonction de filtrer en permanence le sang, d’en retenir les éléments utiles et d’en éliminer les déchets.

1. Les reins sont des organes permettant de maintenir à la valeur normale les constantes physiologiques du corps. Les reins sont à la base du système urinaire : d’une part, ils extraient du sang les éléments inutiles, d’autre part, ils retiennent les substances utiles. Ils sont pourvus de calices qui constituent le départ des voies urinaires.

2. La vessie est un réservoir dans lequel l’urine, amenée par les uretères, se déverse goutte à goutte pour être ensuite évacuée par l’intermédiaire de l’uretère.

Les affections de l’appareil urinaire

Elles peuvent être fonctionnelles et engendrer des troubles du filtrage du sang. Elles peuvent aussi avoir pour origine une infection provoquant une inflammation.

. Calculs des reins et de la vessie : les calculs sont des concrétions solides formées de substances organiques et inorganiques. Leur présence est signalée par une douleur intense et violente pendant le temps de leur expulsion dans les canaux excréteurs (colique néphrétique).

. Infections urinaires : elles sont dues à des germes et sont localisées à la vessie, mais touchent parfois les reins et les voies excrétrices. Les symptômes sont des brûlures à la miction, des urines troubles, des envies fréquentes et impérieuses d’uriner. On est alors en présence d’une cystite (infection de la vessie).

En cas de fièvre élevée, d’inappétence et de douleurs lombaires associées aux autres symptômes, il y a risque d’atteinte rénale (la consultation d’un médecin s’impose rapidement).

. Enurésie : émission involontaire d’urine pendant le sommeil qui touche surtout les jeunes garçons.

. Albuminurie : présence d’albumine dans les urines se traduisant par un œdème des chevilles et une fatigue excessive et persistante accompagnée d’un essoufflement à l’effort. Elle est le signe d’une atteinte rénale ou d’un trouble fonctionnel.

. Goutte : gonflement très douloureux des articulations, le plus souvent localisé au gros orteil. La maladie est caractérisée par une augmentation du taux d’acide urique dans le sang. La goutte est due à une destruction excessive des protéines et à une élimination insuffisante de l’acide urique par les reins.

. Urémie : augmentation du taux de l’urée sanguine, que l’on retrouve au niveau des urines. Elle est généralement d’origine rénale et traduit une filtration déficiente. Elle est favorisée par une diurèse suffisante.

Les troubles tels que l’albuminurie, la goutte ou l’urémie sont souvent liés à des excès alimentaires combinés à un mauvais filtrage du sang et à une diurèse insuffisante. Ils peuvent être améliorés par une meilleure hygiène de vie et par la prise de plantes à la fois diurétiques et dépuratives. Pour les calculs, précisons que les plantes ne peuvent avoir qu’un effet préventif. Pour les infections urinaires, l’association de plantes diurétiques, anti-inflammatoires et antiseptiques donne des résultats probants.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.