O

 

 

ob- : préfixe signifiant à l'envers. Ex : obovale, qualifie un limbe foliaire ovale mais dont la plus grande largeur est "en haut" c'est-à-dire au-dessus du milieu ; obtriangulaire, qualifie un limbe foliaire en forme de triangle dont la pointe est au sommet du pétiole

obdiplostémone : concerne les fleurs dont l'androcée est constitué de deux cycles d’étamines, celles du verticille externe étant opposées aux pétales

oblancéolé : en forme de fer de lance renversée, c’est-à-dire la pointe en bas. Ex : la feuille de Salix purpurea

oblong : bien plus long que large (en général dont la largeur est à peu près le tiers de la longueur) et arrondi aux 2 bouts (Ex : feuille du troëne)

obovale : en ovale, la partie la plus large étant situé dans la moitié supérieure du limbe

obstémone : fleurs dont l’androcée est constitué d’un seul cycle d’étamines et dont ces dernières sont opposées aux pièces du verticille interne du périanthe

obtus : a un sommet plus ou moins arrondi et non aigu. Exemple : feuille de l’amélanchier

ochréa : chez les polygonacées, petite gaine membraneuse entourant la tige au-dessus de chaque noeud et provenant de la soudure des stipules

ombelle : inflorescence dont les fleurs sont portées par des pédicelles de même longueur insérés soit au sommet du pédoncule floral (ombelle simple - à gauche), soit au sommet de rayons égaux prolongeant le pédoncule floral (ombelle composée - à droite)

ombellule : petite ombelle portée par l'un des rayons d'une ombelle composée (ol - ci-dessus)

ombilic (ou oeil) : vestiges du calice ou du style sur un fruit (poire, pomme, coing). Sur les graines, vestige de leur adhésion au placenta par le hile.

onglet : partie inférieure rétrécie d'un pétale

ontogenèse : développement d'un individu depuis la fécondation de l’oeuf jusqu'à l'état adulte

oogamie : fécondation d'un gamète femelle immobile et chargé de réserves encore appelé oosphère, par une cellule reproductrice mâle mobile (habituellement plus petite)

oosphère : gamète femelle ou œuf non fécondé. Très grosse cellule incluse dans l'oogone, l'archégone ou l'ovule et destinée à être fécondée

opposé : se dit d'organes insérés au même niveau d'un axe l'un en face de l'autre (Ex : des feuilles opposées)

opposé-décussé : se dit des organes opposés, se croisant par paires à angle droit à chaque noeud

orbiculaire : dont la forme est quasi celle d'un cercle

oreillette : expansion de la base du limbe au-delà et de part et d'autre du point d'insertion d'une feuille embrassante

organite (ou organelle) : chacun des éléments distincts, entourés d'une biomembrane, présents dans le cytoplasme de la cellule eucaryote (noyau, plastes, mitochondries, etc)

organogénèse : ensemble des phénomènes donnant naissance aux organes à partir de tissus indifférenciés ou ne possédant aucune ébauche préformée

orthotrope : qui croît vers le haut, qui se tient dressé

ovaire : partie inférieure généralement renflée du gynécée (ou de chaque carpelle lorsque le gynécée est formé de carpelles libres) creusée d'une ou plusieurs cavités closes contenant un ou plusieurs ovules; l'ovaire est uniloculaire lorsqu'il ne comprend qu'une loge, pluriloculaire lorsqu'il en comporte plusieurs

ovale : qualifie un organe plan dont la forme correspond à celle d'u œuf en coupe longitudinale et dont la plus grande largeur est donc située du côté du point d'insertion

ovoïde : se rapprochant de la forme ovale

ovule : organe naissant du placenta à l'intérieur de l'ovaire, abritant l'œuf (ou embryon) après fécondation et évoluant en graine à maturité.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.