M

 

macrosporophylle : voir mégasporophylle .

marcescent : se dit d'un organe à vie brève qui persiste sur la plante après s'être desséché.

marge : bord

marginale : sur le bord

médifixe : qualifie une anthère fixée au filet par sa partie médiane

médullaire : chez les végétaux supérieurs, ce terme qualifie ce qui appartient à la moelle (tissu parenchymateux central de certains axes). Parfois ce parenchyme se développe au-delà de la moelle centrale, en rayons (qualifiés de médullaires) qui apparaissent alors dans les cernes circulaires de bois. Chez les lichens hétéromères la zone médullaire et celle qui se situe entre la couche à phycobionte et le cortex inférieur (comme la médulle, purement fongique)

mégasporophylle : organe foliacé modifié, ou phylloïde, fertile à vocation femelle supportant un, ou des, mégasporange(s) d'où sortiront, après méiose, des mégaspores. Les carpelles proviennent de l'involution d'une macrosporophylle

méiose : étape du cycle sexuel par laquelle une cellule mère diploïde (à 2n chromosomes) donne naissance par deux divisions successives (divisions méiotiques) à quatre cellules filles haploïdes (à n chromosomes)

-mère : suffixe employé pour désigner les modalités de divisions de l'enveloppe florale (calice, corolle, périgone); 2-mère, 3-mère, 4-mère, 5-mère... désignent les fleurs dont chaque verticille de l'enveloppe florale compte respectivement 2, 3, 4, 5... Pièces

méristème : tissu végétal jeune ou indifférencié, formé de petites cellules qui se multiplient activement

mésoblaste : l'une des trois catégories de rameaux (auxiblaste, mésoblaste et brachyblaste) que l'on puisse rencontrer chez les Gymnospermes. Les mésoblastes sont des rameaux auxquels la croissance confère une taille seulement réduite, de l'ordre de quelques millimètres en général (les bouquets d'aiguilles du Cèdre ou du Mélèze sont portés par des mésoblastes)

mésocarpe (ou sarcocarpe) : partie du péricarpe comprise entre l'épicarpe et l'endocarpe. Tissu formant la couche moyenne (souvent épaisse) de la paroi du fruit (portion charnue de la pêche, de la poire, des melons, etc.)

mésophylle : parenchyme foliaire ou tissu situé entre les épidermes supérieur et inférieur du limbe de la feuille, en dehors des nervures

microphylle : à petites feuilles

micropyle : petit orifice dans les téguments de l'ovule des angiospermes, permettant le passage du tube pollinique

microsporange : sporange engendrant par méiose des microspores, génératrices à leur tour de gamétophytes mâles

mitose : division normale du noyau cellulaire, aboutissant à la reconstitution de 2 nouveaux noyaux possédant autant de chromosomes que le noyau originel

moder : type d'humus forestier, intermédiaire entre l'humus doux et l'humus brut

moelle : en botanique, partie la plus interne de la tige, composée d'un parenchyme homogène, à larges cellules sphériques ou cylindriques, qui comporte de vastes espaces intercellulaires

moelle cloisonnée : plusieurs lames membraneuses partageant la moelle en loges (par exemple chez les noyers)

molle (plante) : synonyme de tendre.

monadelphe : se dit d'un androcée dont toutes les étamines sont soudées, partiellement ou totalement entre elles, formant un seul faisceau ou tube

monocarpe : à un seul fruit

monocarpique : plante qui meurent après leur première et unique fructification au bout d'une, deux ou plusieurs années. On dit alors que l'espèce est monocarpique annuelle, bisannuelle ou vivace.

monochasiale (cyme) : cyme unipare

monochlamydé : se dit d'une fleur comportant un périanthe simple

monocline : terme peu usité qui signifie fleur hermaphrodite

monocotylédoné : à un seul cotylédon

monoécie : plante dicline ayant les fleurs mâles et femelles sur le même pied (état d'une plante d'être monoïque)

monoïque : se dit d'une plante dont les fleurs mâles et femelles sont portées par un même individu

monophylétique : qui descend d'un ancêtre unique.

monopodiale : caractère d'une tige dont l'allongement est toujours assuré par son bourgeon terminal.

monosperme : fruit à une seule graine

monotypique (genre) ou monospécifique : ayant un seul représentant. Par exemple, utilisé pour faire référence à un genre qui a une seule Espèce

mucilage : substance végétale gommeuse, souvent produite par certains tissus superficiels ou par certains canaux, composée de pectines et ayant la propriété de gonfler dans l'eau. Employée en pharmacie comme adjuvant (épaississant) médicamenteux et comme laxatif .

mucron : pointe raide très courte terminant un organe

mucroné : terminé par une pointe aiguë

mûre : faux-fruit du genre Rubus (ronce) et Morus (mûrier) constitué d'un groupe de drupéoles soudées

mycète : désigne les champignons.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.