L

 

labelle : chez les orchidacées, tépale interne supérieur généralement plus grand que les deux autres et différant aussi, le cas échéant, quant à sa forme et à sa coloration; ce sépale modifié est dirigé vers le bas par suite de la torsion de 180° de l'ovaire

lacinié : se dit d'un organe profondément découpé en lanières irrégulières, étroites et aiguës

lacune : petite cavité du tissu cellulaire, espace interstitiel entre les cellules

laineux : couvert de poils longs, souples et frisés

laminale (placentation) : désigne l'endroit d'insertion des ovules. Dans une placentation pariétale, les ovules peuvent avoir une insertion laminale (sur le limbe des carpelles) ou une insertion marginale (sur le bord du carpelle)

lancéolé : en forme de fer de lance, c'est-à-dire 3 à 4 fois plus long que large et se rétrécissant progressivement vers les extrémités qui peuvent être aiguës

latérale : inséré ou disposé sur le côté, par opposition au mot terminal.

latex : liquide visqueux, souvent laiteux, secrété par certaines plantes mais ne se manifestant que lorsqu'on brise l'organe qui le produit

lemme (ou lemma) : bractée inférieure d'une fleur dans un épillet d'une Graminée

lenticelle : petits points arrondis ou linéaires, légèrement saillants, qui se trouvent sur l'écorce des rameaux et des tiges (saule, sureau) et qui servent aux échanges gazeux des tissus profonds, elles sont ordinairement formées par le tissu sous-jacent de l'épiderme qui produit le liège

leptoïde : cellule allongée dont le cytoplasme et le noyau dégénèrent plus ou moins et qui assure la conduction de la sève élaborée de certaines Mousses

lèvre : portion du calice ou de la corolle de certaines fleurs à symétrie bilatérale (lamiacées, scrophulariacées,...) comprenant deux ou plusieurs pièces soudées et formant un ou plusieurs lobes

liane : plante ligneuse grimpante à longues tiges flexibles prenant appui sur divers supports et s'épaississant avec l'âge (Chèvrefeuille, Clématite, Lierre,...)

liber (ou phloème) : tissu conducteur de la sève élaborée, caractéristique des végétaux vasculaires

libre : organe non soudé avec un autre

liège (ou suber) : tissu protecteur secondaire de la tige et de la racine des spermatophytes formé par la zone génératrice subéro-phellodermique et constitué de cellules mortes remplies d'air, à paroi imprégnée de subérine

ligneux : pourvu de bois et donc de consistance dure et rigide

lignifiée : imprégné de lignine

lignine : substance organique de composition très complexe, imprégnant les parois cellulaires de certains tissus végétaux (en particulier du bois) et conférant à ceux-ci une résistance mécanique accrue, mais limitant leur élasticité

ligule : chez les poacées et certaines cypéracées, petite languette membraneuse apparaissant à la limite de la gaine foliaire et du limbe, à l'intérieur de celui-ci (à gauche) ; chez les Astéracées, languette prolongeant unilatéralement le tube de la corolle des fleurs à symétrie bilatérale (à droite)

ligulée : qualifie la fleur dont le tube de la corolle se prolonge en une ligule

limbe : partie élargie, plate et étalée, de certains organes tels la feuille, la corolle

linéaire : dont le limbe est long et très étroit, à bords plus ou moins parallèles

lobe : portion élargie d'un organe, délimitée par des rétrécissements, des sinus ou des incisions peu profonds

lobé : qualifie un organe découpé par des échancrures arrondies et peu profondes, n'atteignant pas le milieu du limbe

lobule : petit lobe, lobe secondaire

lobulé : divisé en lobules.

loculicide : se dit des fruits (capsule) qui s'ouvre par des fentes de déhiscence au milieu des loges carpellaires

lodicules : deux pièces minuscules de la fleur des graminées simulant un périanthe. Le schéma ci-après illustre une fleur de riz avec 6 étamines alors que la plupart des graminées ont 3 étamines.

loge : cavité de l'ovaire délimitée par la paroi d'un carpelle unique ou par les parois de plusieurs carpelles soudés entre eux; se dit aussi de la cavité d'une thèque, résultant de la fusion des deux sacs polliniques avant la libération des grains de pollen.

lyrée : obovale, prolongé vers le bas en auricules (= en lyre).

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×