Véronique

 

Véronique officinale

(véronica officinalis)

La charmante véronique aux yeux bleus, agréable à voir, a été fort vantée comme plante médicinale dans les siècles passés. En 1690, l'allemand Johann Franke lui consacra un traité de 300 pages, où il lui attribuait les vertus d'un remède universel.

Noms populaires

Herbe aux ladres, thé d'Europe, véronique mâle.

Botanique

Plante vivace de la famille des scrofulariées, haute d'environ 20 cm. Fleurs bleu pâle, en grappes spiciforme. Leur teinte peut toutefois varier du blanc au violet, en passant par le rose.

Floraison

Mai à juillet

Habitat

Bois clairs, lisière des chemins, landes sèche, dans toute l'Europe jusau'à 2000m d'altitude.

Récolte

Plante fleurie sans les racines, en mai et juin.

Propriétés

Fortifiante, dépurative, anti-irritante, expectorante et stomachique.

Usages

L'infusion de la plante est préconisée contre l'eczéma, les démangeaisons, les catarrhes, l'engorgement des voies respiratoires, les affections des bronches et des poumons, les troubles gastriques accompagnés de renvois, la diarrhée, les céphalées nerveuses, de plus, en bains de bouche pour traiter les inflammations des muqueuses buccales.

Les compresses de véronique guérissent les plaies.

Les bains sont conseillés lors d'éruptions cutanées, de démangeaisons et d'eczéma.

Jus de plantes pressées : pour les affections cutanées, l'eczéma et en usage interne, comme dépuratif et remède contre la goutte.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.