Guimauve

   

 

Guimauve

(Althaea officinalis)

Autrefois, on enfilait une racine de guimauve sur un joli ruban que l'on attachait comme un collier autour du cou des bébés qui "faisaient" leurs dents. Les petits mâchaient et suçaient ce bâton qui calmait l'irritation des gencives et facilitait la sortie des "quenottes".

La fleur de guimauve entrait aussi dans la composition du thé pectoral à sept fleurs, avec la mauve, la violette, le pavot, le bouillon-blanc, le tussilage et le pied-de-chat.

Noms populaires

Mauve blanche, bourdon de Saint Jacques, althaea...

Botanique

Plante vivace de la famille des malvacées, haute d'environ 50 à 150 cm.

Habitat

Originaire des terrains salés d'Europe orientale, la guimauve est cultivée dans les jardins comme plante médicinale. Elle croît aussi dans les prairies humides des vallées.

Récolte

Racines en octobre, feuilles et fleurs de juillet à août.

En Belgique, la racine et le collet sont légalement protégés.

Parties utilisées

Racine, fleurs et feuilles des pieds âgés de deux à trois ans.

Propriétés

Emolliente, pectorale, béchique, analgésique, anti-inflammatoire, sédative, rafraîchissante, adoucissante.

Usages

Infusion des racines contre la toux, les engorgements, les catarrhes, les diarrhées, les gastrites, les affections des poumons, les inflammations de l'utérus, l'hyperacidité.

Le sirop fait de racines fraîches ou séchées avec fleurs et feuille est efficace dans le traitement de la toux, des engorgements, de la bronchite, de l'enrouement.

Cosmétique : la compresse aux fleurs de guimauve agit contre les inflammations cutanées et les allergies.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.