Griottier

 

Le Griottier

(Prunus cerasus)

 

Il y a deux millénaires, Lucius Lucullus, général et gastronome romain, introduisit le premier cerisier en Europe. Dans les monastrères fondés au nord des Alpes, les moines s'efforcèrent d'acclimater cet arbre, indigène en Asie mineure, à nos saisons les plus rudes.

Plus de 300 variétés en ont été obtenues aujourd'hui par hybridation et culture sélective.

 

Noms populaires

Grollier, merisier.

Botanique

Arbre relativement peu élevé (2 à 5 mètres) de la familles des rosacées, à branches étalées, à rameaux grêles et pendants, à vigoureuse racine fasciculée. Fleurs grandes et blanches, le fruit es une drupe charnue globuleuse, jaune ou rouge, à noyaux globuleux.

Habitat

Cultivé dans les jardins et les parcs pour ses fruits.

Récolte

Fruits et queues des fruits : juillet et août.

Propriétés

Queue de griotte : diurétique, astringente, dépurative et laxative.

Usages

L'infusion des queues de griotte est recommandée contre les rétentions d'urine, la cellulite, la goutte et les inflammations des voies urinaires.

Le jus de griotte est un régime indiqué pour les cardiaques et ceux qui souffrent de maladies vasculaires, il est antithermique et diurétique.

Les griottes séchées sont recommandées contre la diarrhée.

Cosmétique : écrasées et appliquées en emplâtres sur la peau, les griottes régénèrent l'épiderme et embellissent le teint.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×