Genévrier

 

Genévrier

(Juniperus communis)

 

"S'il faut saluer d'un coup de chapeau certaines plantes médicinales", affirme un paysan de la région de Salzbourg, "il faut, de plus faire une courbette devant le génévrier et le sureau".

Noms populaires

Pétrot, pétron, thériaque des paysans, genièvre, ginébré...

Botanique

Plante vivace de la famille des cupressacées, haute d'environ 1 à 4 m.

Habitat

Sur les sols secs et maigres, dans la lande, les tourbières, sur les pâturages et les bois clairs. Le genévrier donne un aspect lugubre à la lande. Sous le crépuscule et le brouillard, le buissons prennent des formes presque fantomatiques.

Récolte

Baies : septembre / octobre. Aiguilles et pousses : avril à juillet.

Parties utilisées

Baies, aiguilles et pousses.

Propriétés

Réchauffe, décontracte, purifie l'estomac, l'intestin, les poumons et le sang, est stimulant, diurétique, stomachique et désinfectant, en particulier dans le cas d'arthritisme ( gouttes et rhumatismes).

Usages

Infusion de baies écrasées contre les affections de l'estomac et de l'intestin, pour accroître la résistance de l'organisme, activer les métabolismes, éliminer l'acide urique dans le début d'hydropisie.

 

 

 

Cure de baies pour drainer l'organisme, pour la dépuration du sang, en cas d'asthénie gastrique, de ballonnements et d'aigreurs d'estomac. On mâche des baies tous les jours, en commençant d'une baie par jour jusqu'à 12, pour redescendre jusqu'à une baie.

Leur saveur est doucereuse, aromatique avec une pointe d'amertume.

Sirop de genièvre dans les asthénies pulmonaires : faites cuire jusqu'à amollissement 250 g de baies avec 1,5 l d'eau, écrasez les et amenez de nouveau à ébullition. Puis pressez et ajoutez un peu de miel pour obtenir un liquide sirupeux.

Electuaire de genièvre pour purifier le sang et augmenter l'appétit : faites réduire judqu'à consistance sirupeuse 500 g de jus de baies pressées aec 500 g de sucre ou de miel.

Bain complet : des décoctions de baies ou d'aiguilles peuvent aussi être ajoutées à l'eau du bain pour combattre les rhumatismes, la goutte et les maladies cutanées.

Condiment : on aromatise la venaison avec de baies de genièvre qui, en outre, ne pourront manquer dans la choucroute ni dans certains mets au poisson. Les baies relèvent la saveur des plats tout en dissipant les gaz intestinaux.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×