Bugrane

   

 

Bugrane

(Ononis spinosa)

 

Elle est jolie à voir, la bugrane, avec sa fleur en papillon rose qui tranche sur le vert des feuilles protégées par des épines. Si l'on examine au microscope une coupe de sa racine fraîche, on découvrira une petite oeuvre d'art, où les rayons clairs de la moelle alternent en éventail avec les parites ligneuses, plus sombres.

Le nom de la bugrane vient du latin bucranium "tête de boeuf". On dit que la plante ligneuse est capable d'arrêter la charrue.

Noms populaires

Arrête-boeuf, agaloussé, ononie, bougrave, tendron,...

Botanique

Plante vivace de la famille des papillonacées, haute d'environ 10 à 60 cm.

Habitat

Endroits ensoleillés à la lisière des bois, talus, bord des champs, prairies, bois clairs.

Récolte

Mars/avril, septembre/octobre.

Partie utilisée

Racine.

Propriétés

Diurétique (la sécrétion urinaire peut augmenter d'un litre par jour après absorption de 2 g de bugrane; l'effet diminue après 3 jours environ; il faut intercaler des temps d'arrêt entre les cures qui seront courtes), antiseptique, dépurative, hémostatique.

Usages

Infusion de racines contre les rhumatismes, la goutte, la gravelle, l'arthritisme, l'atonie vésicale, les démangeaisons.

L'action bienfaisante de la bugrane sur les métabolismes favorise la guérison d'eczémas secs ou suitants qui engendrent de fortes démangeaisons.

Cuisine aux plantes sauvages : les jeunes feuilles et pousses cuites sont un légume délicat.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.