Thé vierge

 

 

 

 

 

Thé vierge

Camellia sinensis

 

Petite histoire

Le thé serait la boisson la plus ancienne du monde. Il était considéré comme un élixir d’immortalité par les chinois. Au Japon, il se répand vers le IX e siècle et devient l’objet d’un rituel, la cérémonie du thé, encore pratiquée aujourd’hui. Par la route des caravanes, le thé gagne la Mongolie, l’Iran, la Russie et vers 1610, il atteint l’Europe.

La compagnie des Indes orientales l’introduit en Hollande, en Angleterre et en France, où il est d’abord utilisé contre les migraines, aigreurs d’estomac et digestions difficiles. Puis ils devient la boisson des nobles et des bourgeois, avant de se démocratiser. En 1834, la Chine perd le monopole de la culture avec la généralisation de celle-ci dans l’Empire colonial anglais puis à Ceylan, en Afrique et en Amérique du Sud. C’est aujourd’hui non seulement la boisson la plus ancienne, mais aussi la plus consommée au monde : plus de 700 milliards de tasses par an.

Voir également la rubrique : les origines du thé.

Botanique

Une seule espèce mais deux variétés : à petites feuilles, le Chine, à grandes feuilles, l’Assaur. Il nécessite un climat chaud et humide, le plus favorable étant celui des zones montagneuses (1200 m à 1800 m).

Arbuste à feuilles persistantes (pouvant dépasser 10 m de haut à l’état sauvage) taillé en banquette à l’âge de 12 ans, à l’état cultivé. Nombreux rameaux portant des feuilles molles et duveteuses jeunes, coriaces et glabres âgées.

Fleurs solitaires ou par 2 - 3, à pétales blancs. Bourgeon terminal appelé « pekoe » duvet en Chinois récolté avant l’épanouissement.

Habitat

Originaire de Chine, le thé est cultivé en Inde, à Taïwan, et à Ceylan, au Japon, en Russie, au Bengladesh, en Indonésie, au Népal, au Viêt Nam, au Kenya et au Mozambique. Il existe peut de plants différents, la variété est déterminée par le sol, le climat et la préparation après cueillette.

Parties utilisées

Feuilles jeunes, bourgeons.

Propriétés

Stimulant, diurétique, hypercholestérolémiant, antioxydant, utile dans la prévention des caries dentaires (riche en fluor).

Indications

Fatigue, excès de poids, cholestérol, prévention de l’artériosclérose.

Pour une belle silhouette

Le surpoids, souvent décrit comme un symptôme complexe, résulte en réalité d’une équation simple : l’énergie absorbée dans l’alimentation est supérieure à l’énergie dépensée. Deux principes actifs présents dans la feuille de Thé vierge (aussi appelé Thé vert), un alcaloïde, la caféine, et des poly phénols s’opposent à ce déséquilibre.

Ces composés s’unissent pour potentialiser l’action des catécholamines, neurotransmetteurs comprenant des substances telles que l’adrénaline, la noradrénaline ou la dopamine.

L’action du système nerveux sympathique provoque ainsi une augmentation de la thermogénèse (dépenses d’énergie de l’organisme) et l’élimination des kilos excédentaires, si disgracieux. Au-delà du problème de nature esthétique, le surpoids a des conséquences non négligeables sur la santé. L’excès de cholestérol figure en bonne place parmi les complications les plus fréquemment observées.

De nombreuses études ont montré que la prise régulière de thé vierge diminuait de façon significative le taux de lipides circulant dans le sang et en particulier le cholestérol.

Les régimes amaigrissants s’accompagnent le plus souvent de baisse de forme. Or le thé est un stimulant bien connu du système nerveux central. Il favorise aussi bien le travail intellectuel que l’effort musculaire, en ayant une action excitante bien moins brutale que le café, grâce à une libération de caféine plus lente, plus progressive.

Associations

Excès de poids avec appétit normal : thé vierge + piloselle.

Excès de poids avec problème de circulation : thé vierge + hamamélis + piloselle

Excès de poids avec constipation : thé vierge + ortho siphon + ispaghul

Excès de poids avec destruction des graisses : thé vierge + fèves de cacao + orthosiphon

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire