Bouleau

 

Le Bouleau

Betula alba L.

Arbre de la sagesse, bois à balais.

Pour les peuples scandinaves, le bouleau est un arbre sacré qui, malgré sa fragilité apparente, supporte les températures les plus extrêmes.

Au XIIe siècle, sainte Hildegarde recommandait ses fleurs pour le traitement des ulcères et des plaies. Matthiole, reconnaissant l’étonnante propriété du bouleau pour dissoudre les calculs urinaires, le baptisa « l’arbre néphrétique de l’Europe ».

Botanique

Arbre élancé (jusqu’à 30 m) d’allure frêle dont le tronc est recouvert d’une écorce d’abord brune puis blanche et satinée, avant de se détacher en lanières au niveau de la base.

Branches souples portant des feuilles ovales et dentées, d’un vert foncé brillant virant à l’or pur en automne. Au printemps, les chatons mâles, jaunâtres, pendants, abandonnent au vent de véritables nuages de pollen.

Habitat

Europe, sauf région méditerranéenne. Il est l’un des premiers végétaux à coloniser les anciennes tourbières, préparant le terrain aux autres.

Parties utilisées

Feuilles, écorces, bourgeons, sève.

Propriétés

Diurétique, dépuratif, antiseptique, sudorifique.

Indications

Hypertension, urée, acide urique, cellulite, rétention d’eau, lithiases urinaire et biliaire, rhumatisme.

Le bouleau constitue la base de tous les traitements nécessitant une activation du drainage organique.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×