Aromathérapie

 

 

 

 

L'aromathérapie

 

L'aromathérapie vient du grec "aroma" qui signifie odeur et "thérapia" qui signifie soin.

Il s'agit donc d'une méthode de soin natuel par ses "odeurs". Les civilisations les plus anciennes ont utilisé les plantes aromatiques dans un but thérapeutique. La Chine ancienne, l'Inde, Rome, la Grèce dont Hippocrate, le père de la médecine, utilisaient cette médecine de l'âme. Guérisseurs, sorciers et thérapeutes lui faisaient confiance. C'est la somme de ces connaissances qui est à l'origine de l'aromathérapie d'aujourd'hui.

L'aromathérapie est une méthode de soin par les huiles essentielles.

Une expérience olfactive… un soutien thérapeutique

L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles dans un but préventif, curatif ou de mieux-être. Elle a une visée thérapeutique lorsqu’elle a pour objectif de traiter un symptôme précis, qu’il soit d’ordre physique ou psycho-émotionnel, mais elle peut également permettre d’accéder à la sérénité et à la détente.

L’huile essentielle se veut un compagnon à la fois olfactif et thérapeutique de votre quotidien.

L’ambiance d’un lieu se trouve magnifié par la diffusion d’une ou de plusieurs huiles essentielles sélectionnées avec finesse et justesse. Les huiles essentielles et les essences contribuent alors à transporter l’être humain vers une émotion, que ce soit dans le but de provoquer une « synergie relationnelle » entre les personnes présentes ou au contraire « le repos de l’âme », la relaxation et la méditation intérieure.

Les huiles essentielles possèdent mille et un secrets. Nous en découvrons chaque jour de nouveaux, pour notre plus grand plaisir.

En latin et en grec, « aroma » signifie « arôme, aromate » et « therapeia » signifie « soin, cure ». Nous parlons donc bien de l’usage thérapeutique (médical) des extraits aromatiques de plantes.

A contrario, la phytothérapie utilise l’ensemble des éléments d’une plante. Précisons que seul le médecin (docteur en médecine) peut prétendre à être aromathérapeute. L’aromatologue, quant à lui, est un spécialiste des huiles essentielles.

Quelle est l'histoire de l'aromathérapie ?

C’est à René-Maurice Gattefossé que l’on doit le mot « aromathérapie ». La légende dit qu’il découvrit les propriétés calmantes, antiseptiques et cicatrisantes de l’huile essentielle de Lavande en badigeonnant sa main gangrénée suite à une brulure grave. Mais cette version est discutée.

Quoiqu’il en soit, avant lui, aromathérapie et phytothérapie étaient traitées sur le même terrain.

Il semble que la distillation était employée en Egypte et en Grèce, et avec moins de certitude en Chine et en Inde. Mais c’est à Jabir Ibn Hayyan, médecin alchimiste persan que nous devons l’invention de l’alambic au Xème siècle. Et c’est le savant Avicenne qui inventa l’alambic qui se rapproche de celui que nous connaissons aujourd’hui.

Après une évolution progressive de la recherche, les principes actifs des molécules sont classifiés à partir du XIXème siècle.

Dans les années 60, le Docteur Jean Valnet, chirurgien français, reprit le flambeau de René-Maurice Gattefossé. Il communiqua sa passion de la phytothérapie et de l’aromathérapie en enseignant et en organisant des conférences.

Entre 1971 et 1981, le Docteur Valnet fonda des organisations destinées à enrichir les recherches scientifiques et à enseigner ce savoir aux praticiens. Il rédigea de nombreux ouvrages sur le sujet afin de faire connaître au grand public l’aromathérapie. Il créa ses propres compositions aromatiques et démultiplia les études sur les propriétés anti-infectieuses et anti-antibiotiques des huiles essentielles. Ce qui donna naissance au terme de « aromatogramme » pour désigner l’action antibiotique d’une huile essentielle, terme inventé par le Dr Maurice Girault en 1971.

Les Docteurs Daniel Pénoël et Pierre Franchomme, quant à eux, introduisirent les notions d'aromathérapie scientifique et de chémotype (type chimique) qui permirent dès lors de rapprocher les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles des molécules les composant.